Particulièrement pour les petites et moyennes entreprises, ainsi que pour les propriétaires immobiliers, la période que nous traversons en ce moment peut s’avérer un défi d’envergure. Avec probablement qu’une poigné d’employés en télétravail, vous tentez de protéger vos liquidités afin de passer au travers de cette crise. Et, à ce point-ci, il est sage d’assumer que la situation économique va d’abord empirer avant de s’améliorer.

Dans un tel contexte, on peut facilement prendre des décisions hâtives dans la gestion de ses mauvaises créances et ARM, en tant que chef de fil dans le domaine du recouvrement, souhaite mettre sa science au profit de vos finances.

Considérez tous les éléments importants

Votre urgence financière pourrait vous inciter à mettre plus de pression sur vos clients ou locataires, dans l’espoir de vous faire payer immédiatement, et il s’agit, selon nous, d’une mauvaise stratégie pour plusieurs raisons. 

Les médias, contrairement à vous si ce billet vous intéresse, profitent énormément des présents événements et différents tabloïds recherchent activement toute histoire croquante à se mettre sous la dent. Peu importe la taille et la nature de votre entreprise, la mauvaise presse d’aujourd’hui risque fort d’influencer vos affaires de demain. Nul besoin d’ébranler la confiance de votre clientèle présente et future ! 

Malgré l’urgence que vous vivez, vos mauvais payeurs sont présentement dans une excellente position pour ne pas respecter leurs obligations financières. Soit ils ne peuvent réellement pas payer, attendant impatiemment leur premier chèque de chômage, soit ils pourront aisément jeter l’odieux sur vous, utilisant les circonstances actuelles pour vous faire paraître sous votre plus mauvais jour. D’une façon ou d’une autre, vos chances de recouvrir votre dû sont présentement très basses et vous risquez d’y perdre votre temps, votre argent et votre réputation.

Comment tirer avantage de la situation ?

Bien qu’elle puisse paraître contre-intuitive, la meilleure stratégie en ce moment est de solidifier votre relation d’affaire avec vos clients ou vos locataires, et de vous placer dans la meilleure position pour vous faire payer éventuellement. Nous sommes évidemment très familiers avec cet aspect dans le cadre de nos activités : le recouvrement d’une créance n’est jamais une affaire sûre.

Vous ne devriez pas avoir peur de proposer un compromis. Votre client a-t-il besoin d’un délai supplémentaire ? Est-ce possible de répartir la dette en plusieurs versements ? Seriez-vous prêt à réduire le montant dû de manière exceptionnelle ? Il s’agit d’un puissant outil vous permettant de mettre l’accent sur votre compréhension de la situation et votre volonté de collaborer pour en arriver à une solution. Et pour obtenir l’effet maximal, balisez la conversation et laissez votre interlocuteur suggérer le compromis, ce qui nous amène directement à mon point suivant.

Obtenez un engagement, clarifiez les détails par écrit et, idéalement, obtenez une forme d’accusé de réception. Si votre client ne respecte pas son engagement au final, répéter simplement toutes les étapes depuis le début en prenant soin de mettre à jour dans votre communication écrite l’historique des derniers événements. Vous augmenterez ainsi drastiquement les chances de régler cette dette dans un futur proche, et ce, malgré le climat défavorable. Et, sinon, vous avez en main une claire reconnaissance du montant dû et vous vous retrouverez dans une position beaucoup plus avantageuse advenant que vous auriez à explorer d’autres recours pour vous faire payer.

Mot de la fin

Même si notre agence se distingue déjà en temps normal par son approche médiatrice, nous appliquons presque textuellement les étapes décrites ci-haut dans nos opérations courantes. De plus, étant donnée la taille actuelle de notre entreprise et, considérant plusieurs de nos clients prestigieux, nous devons aussi démontrer une grande souplesse, plutôt que de succomber à la pression financière qu’un tel événement pourrait mettre sur une agence de recouvrement uniquement payée à la commission. 

En résumé, pour sortir de cette pandémie la tête haute : planifiez votre gestion des comptes recevables conséquemment, traitez vos clients avec dignité et considération, soyez créatifs dans le type d’accommodements possibles et gardez des traces écrites dans l’éventualité où tous vos efforts de compromis n’auraient malheureusement pas porté fruit.

0 0 votes
Article Rating